Séminaires


Retour à la liste de tous les séminaires


Impact des systèmes de reproduction sur la dynamique d'extinction des populations: cas du système d'incompatibilité chez les plantes.

Le : 10/12/2010 11h00
Par : Sylvain Billiard (Laboratoire GEPV, Université Lille 1)
Lieu :
Lien web :
Résumé : Les systèmes de reproduction favorisant l'allogamie, tels les systèmes d'auto-incompatibilité chez les plantes ou l'existence de mâles et femelles par exemple, ont un impact sur la dynamique des populations du fait que le taux de reproduction dépend directement de la quantité de partenaires sexuels compatibles. On ne sait cependant pas très bien quel est l'impact de ces systèmes de reproduction sur les dynamiques d'extinction des populations : quels sont les processus qui rendent les espèces auto-incompatibles plus sensibles à l'extinction (stochasticité démographique vs. effet Allee) ? Quelle est la variation relative des probabilités d'extinction entre espèces allogames et autogames ? Nous avons développé un modèle stochastique d'évolution des populations d'espèces incompatibles, en particulier d'espèces distyles, en tenant compte de différents processus : effets de bord, limitation en pollen, assurance de reproduction et dépression de consanguinité. Nous avons comparé la dynamique d'extinction d'une espèce auto-incompatibles avec une espèce idéale autogame. Nous proposons 1/ une approximation des dynamiques en populations de grande taille ; 2/ une approximation des probabilités d'extinction en petites populations par encadrement ; 3/ des résultats par simulations individus centrés. Nous conclurons en discutant de l'importance de ces résultats dans la compréhension de l'évolution des systèmes de reproduction favorisant l'allogamie. Travail en collaboration avec C. Viet Tran (Laboratoire LPP, Université Lille 1)